"Nous n'avons rien appris, nous ne savons rien, nous ne comprenons rien, nous ne vendons rien, nous n'aidons en rien, nous ne trahissons rien, et nous n'oublierons pas."
propaglande Archives 2004•2006


 

RSS
RSS

 

Mis en ligne le 16 mai 2006

Appel à une large coalition-mobilisation contre l’arrivée de Nicolas Sarkozy au Mali

15 mai 2006 à 17 H
Radio Kayira (BAMAKO)

Tous les jours des maliens sont expulsés de France parce qu’ils sont là-bas exclus parmi les exclus sans papiers et sans droits.

L’Etat français entretien un véritable trafic qui consiste à payer aux consulats des pays d’origines dont celui du Mali 150 Euros (soit 100 000 F CFA) par expulsé pour les convaincre de délivrer des laissez-passer d’expulsion.

Les fonctionnaires du consulat du Mali en France profitent de ce trafic en extorquant de 250 à 500 Euros (soit 162 500 à 325 000 F CFA) à chaque expulsé en lui faisant croire qu’ils peuvent éviter la délivrance de laissez-passer. Et l’expulsé se retrouve tout de même dans l’avion pour Bamako.

-  Considérant cette situation de racket et de spoliation des expulsés.

-  Considérant la charte des Nations Unies du 26 juin 1945 en son chapitre 1 al 2 et 3 qui préconisent des relations amicales entre les nations

fondées sur le respect du principe de l’égalité des droits des peuples.

-  Considérant que ces Etats dont la France se sont par ailleurs engagés à assurer, en coopération avec l’ONU, le respect universel et effectif

des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

-  Vu l’état de précarité auquel sont assujettis les maliens et les étrangers sur le sol français.

-  Vu le mépris dont sont victimes les maliens et les étrangers en France, la régulière rotation des charters ne nous contredira pas !

-  Vu le chemin de croix imposé pour accéder aux documents administratifs exigés.

-  Convaincus de ce fait de la volonté manifeste de bouter hors de la France ces indésirables africains qui ne veulent que jouir de leurs droits de

travail, à une juste rémunération et sortir de l’insécurité psychologique dans laquelle ils sont confinés

-  Révoltés par les méthodes musclées et l’animosité qui accompagnent les expulsions et qui foulent au pied « l’amitié entre les peuples »

-  Nous Association des Expulsés Maliens (AEM) dénonçons énergiquement la dernière provocation planifiée par Sarkozy en occurrence, sa

visite au Mali, le jour même où sa nouvelle loi sur l’immigration devrait être voter en France et dans le pays qui compte le plus grand nombre

d’immigrés maliens.

A ce jour, le projet de loi CESEDA à visée électoraliste franco-française mise en place par le ministre de l’intérieur français Sarkozy nous heurte à plus d’un titre :

-  il précarise et criminalise l’immigration du Sud ;

-  rend clandestines des personnes séjournant régulièrement sur le sol français ;

-  rend impossible toute vie familiale normale.

Bref, ce projet de loi est une atteinte aux droits des travailleurs, aux droits de l’Homme et encourage le racisme et la discrimination.

Nous regrettons que celui que le peuple martiniquais et Aimé Césaire ont refusé de recevoir dans un premier temps, soit accueilli en grande pompe par nos autorités. Cette visite est pour nous une seconde gifle au Mali et son peuple après celle administrée sur le sol français. Cela est hautement inacceptable.

C’est pour tout cela que la visite de Nicolas Sarkozy nous est insupportable. Nous la vivons comme une véritable provocation à notre égard mais nous la ressentons aussi comme le résultat d’une compromission de notre gouvernement incapable de résister à cette nouvelle offensive anti-immigré et anti-malien.

Nous exigeons des Etats français et maliens :

-  l’arrêt immédiat des expulsions ;

-  le retour sans condition des expulsés et leur réinsertion conformément au statu quo ante et la réparation des dommages subis ;

-  la régularisation de tous les sans papiers ;

-  l’abandon de la loi sur l’immigration choisie (CESEDA) de la même façon que celle sur le CPE en France

Nous, AEM, appelons les forces vives de la nation à se mobiliser contre la présence de Sarkozy sur le sol malien les 17 et 18 mai 2006.

Nous appelons à cet effet à une réunion de concertation le lundi 15 mai 2006 à 17 H à la radio Kayira contre la visite de Nicolas Sarkozy au Mali.

Mobilisons nous contre l’arrivée de Nicolas Sarkozy au Mali !!!

Contact :

Association des Expulsés du Mali (AEM)

Diarra Ousmane : 678 21 11 // 912 10

Publié le mardi 16 mai 2006
Mise à jour le mardi 16 mai 2006

Popularité: 68 /100


Vos commentaires:


Ajouter un commentaire :


Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devezvous inscrire au préalable.

[s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

 

www.propaglande.org - site réalisé par Ad Nauseam avec Spip / Free
optimisé pour Firefox - résolution 1024x768 - RSS

iso.metric a déménagé

La France au Rwanda

>>  Jean-Paul Gouteux nous a quitté
>>  Apologie du Blasphème
>>  « L’horreur qui nous prend au visage », L’État français et le génocide au Rwanda
>>  Victimes des militaires français de l’opération "Turquoise"
>>  Un étendard sanglant à laver (1ère partie)
>>  ETAT D’URGENCE n°3
>>  FRAP 2006, pour un printemps subversif et contestataire !
>>  RWANDA 1994-2006 : comprendre le GENOCIDE
>>  Rwanda : victoire de Jean-Paul Gouteux contre Le Monde
>>  12ème COMMEMORATION du GENOCIDE des TUTSI à Bordeaux et Nîmes
>>  12ème COMMEMORATION du GENOCIDE des TUTSI à Paris (2)
>>  12ème COMMEMORATION du GENOCIDE des TUTSI à Paris (1)
>>  NEVER AGAIN ! Génocide au Rwanda 1994
>>  avant première de SHOOTING DOGS
>>  Qu’est-ce qu’un génocide ? Le cas du Rwanda
>>  Rwanda : Justice et impunité
>>  Projection-débat : Au rwanda, on dit.. une famille qui ne parle pas meurt
>>  Projection-débat "Tuez-les tous"
>>  L’implication de l’Etat français dans le génocide des Tutsi rwandais
>>  Projection : deux documentaires sur le Rwanda
>>  Les français laissent se faire massacrer les survivants tutsi de Bisesero
>>  PLAINTES CONTRE L’ARMEE FRANCAISE
>>  La guerre civile au Rwanda : enjeux politiques et imaginaires ethniques

La Nuit Rwandaise - Survie
Commission d'Enquête Citoyenne

___________

Themes
Focus | Afrique | Amériques | Anticolonialisme | Cinéma | Conférences | Congo | Cote d’ivoire | Dom-Tom | Economie | Europe | immigration | Internet | Mali | Musique | Palestine | PropagLande | Racisme | Religion | Revolution® | Rwanda | Soutien | Togo | Toulouse |

Formulaire de publication - Administration -- Gestion des archives (2002-2006)