"Nous n'avons rien appris, nous ne savons rien, nous ne comprenons rien, nous ne vendons rien, nous n'aidons en rien, nous ne trahissons rien, et nous n'oublierons pas."
propaglande Archives 2004•2006


 

RSS
RSS

 

Mis en ligne le 12 juin 2006

Développementalisme ?

L’Occident aurait la capacité exclusive et la responsabilité de conduire au développement les pays sous-développés
stéréotype d’incompétence du colonisé/sous-développé

Le 20 janvier 1949, dans son discours sur l’Etat de l’Union, devant le Congrès, le président Truman fait naître le concept charnière rarement remis en question depuis lors et qui engloutit l’infinie diversité des modes de vie de l’hémisphère Sud dans une seule et unique catégorie : « sous-développée » (Sachs, Esteva, 2003, pp.14). Pour la première fois surgit une nouvelle conception du monde selon laquelle tous les peuples de la terre doivent suivre la même voie et aspirer à un but unique : le développement. Dorénavant, le degré de civilisation d’un pays se mesure à son niveau de production et « (...) l’impératif du développement de Truman permet au schéma universel développé/sous-développé de devenir le credo téléologique de l’Histoire » (Sachs, Esteva, 2003, pp 18).

Selon Henry Kissinger, au départ simple rhétorique de politique étrangère « lancée par Harry Truman en 1949 pour permettre aux Etats-Unis de s’emparer des marchés des ex-empires coloniaux européens et éviter aux nouveaux Etats indépendants de tomber dans l’orbite soviétique » (Latouche, 2004), le développementalisme va être destiné à une belle carrière. Formalisée quelques années plus tard sous les canons traditionnels de la scientificité économique par Nurkse et sa théorie du « Cercle vicieux » (Nurkse, 1953), l’idéologie développementaliste repose sur l’axiome principal suivant :

« L’Occident aurait la capacité exclusive et la responsabilité de conduire au développement les pays sous-développés » (Boudon, 1986, pp 247).

La théorie de Nurkse a été largement avalisée par la communauté internationale, sans doute parce qu’elle avançait les mêmes conclusions que beaucoup d’autres théories formulées à l’époque (« le développement ne pouvant se produire de manière endogène, il faut qu’il soit induit par l’aide extérieure ou par l’injection de capitaux étrangers »).

Ces théories étaient par ailleurs jugées utiles aussi bien pour les politiques postcoloniales étasunienne et européennes que pour les dirigeants des pays accédant fraîchement aux indépendances, le développement devenant « le fondement cognitif de la construction de l’Etat dans le tiers monde » (Sachs, Esteva, 2003, pp 20). Ainsi, les élites nationales africaines formées en Occident parvenues à la tête des états formellement indépendants reprenaient à leur compte une structure idéologique « restée au sein d’un système prédéterminé d’analyse intellectuelle eurocentrique de l’homme et de la société, et [qui] s’est efforcée de redéfinir l’Afrique et sa société en fonction de ces termes venus de l’extérieur » (Wole Soyinka cité par Saïd, 2000, pp 325)

Ainsi, on distingue aujourd’hui les différents groupes humains en fonction d’un axe Nord/Sud regroupant différentes nations, les « pays du Sud » (inférieurs sur l’échelle du développement) étant, pour la quasi totalité d’entre eux, des pays anciennement colonisés. Ces deniers sont regroupés sous diverses appellations : « pays du sud », « P.V.D, pays en voix de développement », « P.M.A, pays les moins avancés », « pays pauvres », etc... On retrouve dans le développementaliste et le racialisme qui le sous-tend les fondements de l’idéologie coloniale, à savoir « la légitimation du système par référence aux niveau différentiels de développement et par une attribution d’un stéréotype d’incompétence au colonisé » (Licata, Klein, 2005, pp 274) ou, dans le cas présent, aux populations des pays en « voix de développement ».

Malgré la mise en péril du modèle développementaliste, notamment par ses désastreux échecs au cours du siècle dernier, ce que certains qualifient de « mythe du développement » (Rist, 1996) continue aujourd’hui d’être « l’orthodoxie majoritaire » (Deconchy, 1984), diverses stratégies de « sauvegarde idéologique » ayant été mises en place :

« Pour tenter de conjurer les effets négatifs de l’entreprise développementaliste, on est entré dans l’ère des développements à particule. On a vu surgir des développements autocentrés, endogènes, participatifs, communautaires, intégrés, authentiques, autonomes et populaires, équitables, durables... sans parler du développement local, du microdéveloppement, de l’endodéveloppement et même de l’ethno-développement ! » (Latouche, 2003, pp 13-14)

Notons qu’on peut percevoir là une « contestation interne » de l’orthodoxie idéologique bâtie autour du développement, contestation interne qui comme le rappelle Deconchy joue un rôle essentiel dans la perpétuation du système dans la mesure où « elle joue dans l’ordre même du champ socio-cognitif que ce système a mis en place » (Deconchy, 1989, pp 36).

Publié le lundi 12 juin 2006
Mise à jour le lundi 19 juin 2006

Popularité: 49 /100


Vos commentaires:

Propaglande

Bouygues Telecom continue sur sa lancee apres les soldes. Cinq smartphones, apres non averes moindres, sont proposes au cout exceptionnel de code promo mon eden 1 avec ces forfaits Eden Smartphone. Samsung Galaxy S2, Sony-Ericsson Xperia Voussure, BlackBerry Torch 9860, Nokia Lumia 800 et le complet dernier arrive, cela Motorola Razr !

Unique code confession de alliance orient fourni au VISITEUR. Celui-ceci orient invite a negocier un numero avec telephone surtaxe vers chez etablir valider puis entasser ca code investigation a egard de arrangement. Celui-ci orient apres automatiquement redirige sur cette premiere ecrit du contenu, corrobores biens puis/ou services commercialises selon ce MARCHAND ; A pour examen du contenu, decisifs biens puis ou bien appui du MARCHAND, ceci VISITEUR devra ressaisir ce CODE vers que cette plateforme ALLOPASS verifie cette validite du CODE. La plateforme verifie qui cela delai avec 60 jours orient pas expire et que ceci pret-date de consultation est marche tant abouti.

ramtke icygrowth116q@yahoo.com 2014-05-29 16:14:24

_____________________


Ajouter un commentaire :


Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devezvous inscrire au préalable.

[s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

 

www.propaglande.org - site réalisé par Ad Nauseam avec Spip / Free
optimisé pour Firefox - résolution 1024x768 - RSS

iso.metric a déménagé

La France au Rwanda

>>  Jean-Paul Gouteux nous a quitté
>>  Apologie du Blasphème
>>  « L’horreur qui nous prend au visage », L’État français et le génocide au Rwanda
>>  Victimes des militaires français de l’opération "Turquoise"
>>  Un étendard sanglant à laver (1ère partie)
>>  ETAT D’URGENCE n°3
>>  FRAP 2006, pour un printemps subversif et contestataire !
>>  RWANDA 1994-2006 : comprendre le GENOCIDE
>>  Rwanda : victoire de Jean-Paul Gouteux contre Le Monde
>>  12ème COMMEMORATION du GENOCIDE des TUTSI à Bordeaux et Nîmes
>>  12ème COMMEMORATION du GENOCIDE des TUTSI à Paris (2)
>>  12ème COMMEMORATION du GENOCIDE des TUTSI à Paris (1)
>>  NEVER AGAIN ! Génocide au Rwanda 1994
>>  avant première de SHOOTING DOGS
>>  Qu’est-ce qu’un génocide ? Le cas du Rwanda
>>  Rwanda : Justice et impunité
>>  Projection-débat : Au rwanda, on dit.. une famille qui ne parle pas meurt
>>  Projection-débat "Tuez-les tous"
>>  L’implication de l’Etat français dans le génocide des Tutsi rwandais
>>  Projection : deux documentaires sur le Rwanda
>>  Les français laissent se faire massacrer les survivants tutsi de Bisesero
>>  PLAINTES CONTRE L’ARMEE FRANCAISE
>>  La guerre civile au Rwanda : enjeux politiques et imaginaires ethniques

La Nuit Rwandaise - Survie
Commission d'Enquête Citoyenne

___________

Themes
Focus | Afrique | Amériques | Anticolonialisme | Cinéma | Conférences | Congo | Cote d’ivoire | Dom-Tom | Economie | Europe | immigration | Internet | Mali | Musique | Palestine | PropagLande | Racisme | Religion | Revolution® | Rwanda | Soutien | Togo | Toulouse |

Formulaire de publication - Administration -- Gestion des archives (2002-2006)